Marie-Murski

 

91S-6-UibUL

 

Numériser 1 16

 

 

(Cliquez sur le feuillet)

 

 

Marie Murski est d’origine polonaise par son père. Sage-femme de métier, elle exerce en tant qu’humanitaire en Afrique, puis dans la Manche d’où elle publie poésie et nouvelles jusqu’en 1990. Elle sera alors séquestrée pendant 14 ans par un homme pervers et violent, cessera de travailler et d’écrire.
Sauvée de justesse, elle reprend son métier, change de nom d’auteure et publie en 2013 un roman, “Le chat silence”, 1er prix littéraire Romillois 2015. Puis “Cris dans un jardin”, prix des lecteurs d’Aumale, réédité 3 fois, qui relate ses années de violences conjugales.
En 2017, elle publie “Le bébé d’Adèle”, thriller qui s’est imposé dans son parcours de résilience. Elle vit actuellement dans l’Eure.

 

Marie Murski a obtenu le Prix Reine Mathilde 2017, remis lors du salon du livre de Cheux (14), pour son livre « Le Bébé d’Adèle ».

 

 

 

"Le chien jaune avait une oreille cassée " : ces sept nouvelles ont pour thème l’étrange partage des bêtes qui peuplent notre imaginaire et prennent vie, parfois, au travers de nos actes. Avec le sang pour fil conducteur, les héroïnes, filles, femmes ou encore enfant, cherchent leur identité, se débattent et luttent pour leur survie, tour à tour assistées, secourues ou traquées par des bêtes : un cochon saigné rituellement, une renarde aux mamelles pleines, un chien jaune calamiteux, des grands et des petits oiseaux de malheur. Certaines jeunes héroïnes n’auront d’autre issue que de se laisser dévorer dans des pays d’épouvante ; tandis que d’autres, en aparté fabuleux avec la bête de leur histoire, y trouveront leur survivance.